Étude de cas – La Pulperie de Saguenay

Le jardin des vestiges -vue par drone

Nous avons été déployés à Saguenay afin de cartographier et qualifier les actifs de la Pulperie et aider notre client à dresser un portrait clair des investissements nécessaires à l’opération du musée.

Les outils utilisés

  • Drone
  • GNSS
  • Scanner

Du drone , au scan et au SIG

 Quelques points de contrôles plus tard, nous avons pu scanner le site de plus de 245 945m2 en entier  en moins de 3 heures. Avec l’ortho photo et le nuage de points, nous avons vectorisé l’emprunte au sol des bâtiments, les voies de circulations, les talus, les trottoirs. De plus, il est possible de calculer des ratios, aires, volumes et distances avec précision.

Prise de points de contrôle devant vestige patrimonial
Cartographie numérique de précision des actifs

Grâce aux données LiDAR, il a été possible d’extraire la topographie du sol à nu.

De plus, des scans de chaque bâtiment ont été produits.

Du scan à l’étude de déformation

Ayant résisté aux forces de la nature lors des inondations de 1996,

le Jardin des vestiges fait partie des plus anciennes constructions de la Compagnie de pulpe de Chicoutimi.

Le scanner LiDAR en action

Nous avons scanné l’entiéreté du site et la précision des scans ont permis de mettre la lumière sur des renflements et des « ventres de boeuf » sur des sections problématiques du site patrimonial de la section du « Jardin des Vestiges ».

Étude de déformation
Scan des bâtiments

Pour conclure, en une seul journée, nous avons pu relever les actifs, créer un jumeau numérique de la Pulperie et performer des études de déformation.