Offre d’emploi technicien(ne) en géomatique ou architecture

Reconnu pour notre leadership dans l’acquisition et le traitement de données avec des outils novateurs, H4G œuvre principalement dans l’acquisition de données par drone et par scanner terrestre, le traitement de données géospatiales et la modélisation 2D et 3D en architecture, en ingénierie et en environnement. Nous desservons des industries telles que l’architecture, le monde municipal, les mines et carrières et l’ingénierie civile. Nous sommes soucieux d’offrir un emploi et des tâches stimulants et misons sur la formation continue et le bien-être de nos employés.

H4G est à la recherche d’un(e) technicien(ne) en géomatique pour un poste à temps plein, soit de 37.5 heures par semaine.

Compétences recherchées

Exigences

Détenir un diplôme d’études collégiales (DEC) en technologie de la géomatique ou un diplôme universitaire en géomatique appliquée.

Principales responsabilités

  • Effectuer des relevés GNSS en RTK ou PPK
  • Effectuer des relevés photogrammétriques et laser (LiDAR )
  • Planifier des vols de drone, assister au pilotage et opérer les drones
  • Traiter des données photogrammétriques et LiDAR
  • Effectuer des numérisations 3d avec scanner terrestre
  • Traiter les données de scanner terrestre
  • Effectuer les mises en plan 2d et 3d
  • Réaliser des projets en fonction des budgets établis
  • Cartographier les données

Profil recherché

  • Minutie et créativité
  • Aptitudes en communication graphique
  • Autonomie et sens des responsabilités
  • Bonne connaissance des logiciels de la suite Microsoft office (Word, Excel, Powerpoint)
  • Maîtrise le français et l’anglais tant à l’oral qu’à l’écrit;
  • Doit posséder un permis de conduire valide et un véhicule pour les déplacements.

Atouts

  • Bonne connaissance du logiciel Autocad

Avantages

  • Ordinateur fourni, stationnement, allocation de dépense, paiement des déplacements
  • Formation de pilotage de drone payée
  • Environnement de travail agréable favorisant le développement personnel
  • Culture d’entreprise basée sur la compréhension, le travail d’équipe et la formation spécialisée
  • Salaire compétitif
  • Possibilité de voyager
  • Assurance collective

Envoyez votre CV avant le 15 septembre 2021 à jonathan.roy@h4geo.com.

Étude de cas – La Pulperie de Saguenay

Le jardin des vestiges -vue par drone

Nous avons été déployés à Saguenay afin de cartographier et qualifier les actifs de la Pulperie et aider notre client à dresser un portrait clair des investissements nécessaires à l’opération du musée.

Les outils utilisés

  • Drone
  • GNSS
  • Scanner

Du drone , au scan et au SIG

 Quelques points de contrôles plus tard, nous avons pu scanner le site de plus de 245 945m2 en entier  en moins de 3 heures. Avec l’ortho photo et le nuage de points, nous avons vectorisé l’emprunte au sol des bâtiments, les voies de circulations, les talus, les trottoirs. De plus, il est possible de calculer des ratios, aires, volumes et distances avec précision.

Prise de points de contrôle devant vestige patrimonial
Cartographie numérique de précision des actifs

Grâce aux données LiDAR, il a été possible d’extraire la topographie du sol à nu.

De plus, des scans de chaque bâtiment ont été produits.

Du scan à l’étude de déformation

Ayant résisté aux forces de la nature lors des inondations de 1996,

le Jardin des vestiges fait partie des plus anciennes constructions de la Compagnie de pulpe de Chicoutimi.

Le scanner LiDAR en action

Nous avons scanné l’entiéreté du site et la précision des scans ont permis de mettre la lumière sur des renflements et des « ventres de boeuf » sur des sections problématiques du site patrimonial de la section du « Jardin des Vestiges ».

Étude de déformation
Scan des bâtiments

Pour conclure, en une seul journée, nous avons pu relever les actifs, créer un jumeau numérique de la Pulperie et performer des études de déformation.

Architecture: surprenant ce qu’un petit drone peut faire

Ici nous avons scanné les murs par photogrammétrie et avons vectorisé les élévations.

Élévation cad

Le nuage de point est sorti propre et précis. Ce procédé nous a permis de gagner beaucoup de temps plutôt que de le faire par scanner et multiplier les mises en station . Cependant, l’intérieur a été balayé au scanner.

Le tout a été effectué en toute sécurité et en respectant les règles de distanciation sociale.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.



#dronetocad #architecture #loi122

Réaménagement intérieur: du scan au plan 2D « tel qu’existant »

Des relevés et des livraison de plans en temps record

Le scanner LiDAR permet d’obtenir des relevés précis « tel qu’existant » de pièces en une fraction de temps de ce que les relevés traditionnels peuvent obtenir . Ces données sont primordiales lors d’un réaménagement d’une cuisine ou une de salle d’opérations ou des équipements massifs occupent le sol.

Des équipements massifs à manutentionner et des pièces à réaménager

Déplacer de tels équipements peut est dispendieux et pénible donc, les déplacements et le réaménagement de ces pièces doivent être planifiés. C’est pourquoi il est essentiel de connaitre les bonnes dimensions des pièces et des équipements afin de gérer les opérations de manutentions des anciens équipements et de réaménagement avec les nouveaux équipements.

Pour plus d’informations sur les types de relevés par scanner LiDAR, consulter la page de blogue Architecture, du scan LiDAR au BIM.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Architecture: du scan LiDAR au BIM

En l’absence de plans « tel que construit » ou de plans à jour où il peut manquer certains éléments d’architecture telles que des murs qui ont été réaménagés ou des équipements modifiés, certains ont disparus et d’autres, ajoutés. Les méthodes de mesure traditionnelles, telles que le relevé par rayonnement unique, prennent beaucoup de temps et sont très dispendieuses. De plus, la mise en plan se complexifie et laisse beaucoup de place à l’interprétation, l’interpolation et l’approximation. Par son efficacité, le capteur LiDAR, ou scanner, a révolutionné la façon de réaliser les relevés en architecture.

Relevé LIDAR

Le scanner LiDAR ou  « light detection and ranging » est un instrument qui émet des centaines de millier de faisceaux laser par seconde et enregistre tout autant de mesures de distances et d’intensité. Le tout s’illustre en un nuage de points dense.  Géoréférencé ou pas, le relevé d’un bâtiment est, pour la plupart du temps un assemblage de plusieurs nuages de points. Autant de mises en station de scanner que de nuages de points. Il est essentiel d’obtenir des angles de vue sur tous les aspects du bâtiment afin d’avoir un nuage de points comple

Les nuages de points assemblés

Quelques secrets du métier

Autre détail important, étant donné que le spectre du rayon faisceau se situe dans l’infrarouge proche , il est important de dégager les surfaces horizontales à scanner de l’eau. Puisque, l’eau amorti l’infrarouge et le signal de retour est donc nul. De plus, certains éléments comme l’acier inoxydable crée du bruit dans le nuage, ses multiples micro-facettes crées de la réflexion diffuse. Il est préférable de recouvrir de tels éléments.

La maquette BIM

Une fois les nuages de points assemblés , il reste à vectoriser le nuage assemblé. L’outil le plus performant reste, à notre avis, Revit. Plusieurs logiciels permettent de vectoriser les arrêtes et de créer des solides, soient des polygones pour ensuite les transférer dans Revit ou Autocad. L’avantage de modéliser le nuage de points dans Revit versus un logiciel de dessin assisté (DAO), réside dans la complexité et la robustesse du modèle créé dans Revit. Le modèle est interrogeable et permet de créer des vues en axonométrie, des élévations et des coupes, efficacement.

Le LOD : le niveau de développement, le niveau de détail

Le LOD ou niveau de détail (géométrique et données)  indique le niveau de développement de la maquette numérique. C’est-à-dire qu’en fonction de l’avancement d’un projet, on aura besoin d’un objet BIM avec une géométrie plus ou moins évoluée, et des données en fonction des besoins de calcul, fabrication ou exploitation.

De nombreuses organisations se sont penchées sur les LOD, en particulier pour essayer de définir les frontières entre les différents niveaux, et ont produit des guides. Citons par exemple :

  • Le guide du NATSPEC, National Australian “BIM Paper BIM and LOD”.

Il est préférable de spécifier le niveau de développement lors de l’émission de l’appel d’offre et du devis.

Niveaux de développement
source:Hitech

Loi 122 : Inspection des façades et études de déformation

Dans le cadre du code de sécurité de la loi des bâtiments, il est stipulé que: « tous les 5 ans, le propriétaire doit obtenir d’un ingénieur ou d’un architecte un rapport de vérification indiquant que les façades du bâtiment ne présentent aucune condition dangereuse et que, s’il y a lieu, des recommandations visant à corriger les défauts pouvant contribuer au développement de conditions dangereuses ont été formulées. »

Ainsi, grâce aux données LiDAR, il est possible d’appliquer des études de déformations des façades, ces études nous permettent de déceler des anomalies telles que des ventres de bœuf. Ces anomalies sont signes de dommages au revêtement et à terme, ces dommages constituent une menace à la sécurité du public. Ce type de données permet donc aux architectes et ingénieurs d’optimiser  et de concentrer leurs inspections sur les lieux présentant des anomalies.

La technologie LiDAR reste encore méconnue pour la plupart des firmes d’architecture. Pourtant, cette technologie a fait ses preuves et les techniques d’acquisition et de traitement de données rendent les relevés de plus en plus faciles et efficaces et permettent des économies monumentales de temps et d’argent.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Modélisation 3D d’une berge à la suite d’un glissement de terrain

Acquisition de données par drone et par scan LiDAR

À la suite d’un glissement de terrain, H4G géomatique a été mandaté afin de modéliser la berge problématique. Pour ce faire, l’équipe a jumelé deux technologies différentes. Premièrement, la zone problématique fut survolée par le drone afin d’utiliser la photogrammétrie. Ensuite, l’équipe eu recourt au scan LiDAR SX10 de Trimble. Ainsi, les deux nuages de points obtenus ont été jumelés et géoréférencés afin d’obtenir une précision pertinente nous permettant de modéliser la berge et de l’illustrer dans un espace projeté.

Assemblage du nuage de point

Bien que le nuage de points par appariement stéréoscopique (drone) est moins précis que celui obtenu avec le scan LiDAR, après le nettoyage et l’assemblage des nuages, nous sommes arrivés avec un résultat plus que satisfaisant et une très bonne densité de points. Les avantages de l’utilisation et le jumelage de ces technologies résident dans l’efficacité, la précision et les faibles coûts de déploiement.

Précision du nuage de points: +/- 3 cm

Création de modèles numériques d’altitude

Modèle numérique de surface

Modèle numérique de terrain

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Entrez dans l’ère de la 3D et de l’exploitation minière intelligente

Obtenez un plan « tel qu’existant » en 3D et 4D de votre carrière et de vos équipements en peu de temps. Il nous est possible de réaliser un scan complet de toutes les composantes de votre carrière, de l’usine jusqu’au relief des profondeurs des étangs et lacs. Nos outils et notre expertise sont à votre service.

Les outils

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Plans des stocks d’une carrière

Un plan clair est essentiel dans la prise de décisions rapides et éclairées.
H4G géomatique produit des plans « tel qu’existant » à partir de données par drone, grâce à des capteurs photogrammétriques et LiDAR (lasermétrie). Nous pouvons également utiliser des Scans terrestres ou des outils conventionnels afin de calculer des piles intérieures.

Résolution: >3cm
Précision: >5cm
Outils utilisés : GNSS haute précision et drone

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Voler pour inspecter: le drone au service de l’urbanisme

Le drone nous permet d’accéder à des zones difficiles d’accès pour votre inspecteur. De plus, les photographies prises à l’aide du drone nous permettent d’effectuer un suivi dans le temps que ce soit pour documenter un droit acquis ou encore faire l’état de l’utilisation des berges d’un cours d’eau. Grâce à notre technologie de pointe, il nous est même possible de modéliser des quantités d’agrégats et de sable produites par une carrière afin d’y percevoir les droits dus.

Quelques utilités
• Inspection de berges
• Calcul volumétrique de piles de gravier dans les carrières pour la perception de droits
• Calcul volumétrique de neige
• Inspection environnementale
• Détection d’embâcles

picture to GIS
Images des terrains riverains intégrées à un SIG

Utilisation de la géomatique
Nos compétences en géomatique vous permettront d’obtenir diverses cartes utiles à la prise de décision et la mise à jour de vos bases de données thématiques. De plus, profitez de la visibilité de la cartographie web attrayante et interactive afin de promouvoir votre municipalité.
H4G Géomatique s’est vu délivrer un permis de Transport Canada afin de voler le drone presque partout au Canada! Faites équipe avec nous pour vos inspections.

N’hésitez pas à nous conctacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.

Le LiDAR outil révolutionnaire pour la confirmation de la ligne de vue en télécommunication

Le Lidar, outil révolutionnaire pour la confirmation de la ligne de vue en télécommunication
En 2015, La ville de Montréal a mise en circulation libre des données lidar, soit des scans sous forme de nuages de points d’une très haute précision pour tout le territoire de la Ville de Montréal. H4G géomatique profite de ces données pour confirmer la ligne de vue et assurer un dégagement aux antennes projetés. Ces données nous permettent également de calculer la hauteur des arbres et des bâtiments. Le lidar s’avéra un outil important et primordial dans la prise de décision dans le cadre de projets de télécommunication. Il se portera garant du dégagement des antennes par rapport aux infrastructures existantes.

Axono de l'université de Sherbrooke

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails www.h4geo.com.
Suivez nous sur Facebook et Linkedin.